[Vidéo] Ski – OPTIMISER les PISTES #1 : bleue, noire, 3 virages

Depuis longtemps j’avais envie de partager la réalité d’une descente en ski avec ses variations de terrain, la fréquentation et vous montrer que ça n’est pas forcément tout le temps de la neige de cinéma et que maîtriser plusieurs types de virages est un réel atout.

Donc, j’ai décidé de créer une série de vidéos qui se nomme “OPTIMISER LES PISTES” dans laquelle je vous fais découvrir à la fois l’utilisation des virages, l’adaptation au terrain et aux situations mais aussi les pistes et stations dans lesquelles nous skions 😉

Vous verrez que l’on peut tout à fait s’entrainer et se faire plaisir pour progresser et se perfectionner !

  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires dans “[Vidéo] Ski – OPTIMISER les PISTES #1 : bleue, noire, 3 virages

  1. BonsoirMorgan
    J’ ai visionné votre vidéo virages carving Cette technique est-elle appliquable à un virage standard ,que vous appelez moyen? existe-t-il une vidéo technique de virages courts ?
    D’ autres part ,dans votre discussion avec Jean MOTTA, très intéressante ,notamment parlant du serrage bâton côté ski extérieur, l’ avez-vous expérimentée?
    Egalement ,quand il évoque l’ école italienne ,cela m’ a fait penser à la méthode Meyer !Qu ‘en pensez-vous?
    dans l’ attente de news
    Cordialement et sportivement
    Daniel

    1. Bonjour Daniel,
      Concernant les virages moyens, Oui les principes sont les mêmes. Toutefois la vidéo que j’ai réalisé sur le virage carving (virages long) est plus une explication des principes (selon moi) qu’une vidéo pédagogique étape par étape pour y arriver. Elle permet de comprendre ce qui se passe !
      Il existera une vidéo expliquant les principes du “virage court” prochainement que ce soit sur la chaine youtube ou dans le projet sur lequel nous travaillons actuellement qui décortiquera ce fameux virage étape par étape pour s’entraîner à le réaliser 😉
      Nous avons expérimenté avec Arnaud les doigts de force évoqués par Jean Motta dans notre discussion sur youtube, étonnamment, nous avions déjà plus ou moins ce réflexe en skiant. Je pense que dans certaines situations, c’est un outils redoutable d’efficacité, à condition d’y penser 🙂
      Pour les liens avec la méthode Meyer et l’école Italienne, je pense que toutes les écoles, méthodes, approches ont autant d’excellentes choses à apporter et autant de liens pour retrouver finalement les principes de bases. J’aime faire des recoupements et surtout utiliser les approches en fonction des personnes. Il y a vraiment du très bon dans tous les pays et grâce à internet il ne faut pas se priver pour apprendre et tester pour sa progression et son perfectionnement. Car au final, seul le résultat et la satisfaction du skieur compte 😉

  2. Bonsoir Morgan
    Merci de vous être donné la peine de me répondre !
    J’ attendra donc ces vidéos avec impatience en espérant qu’ elles m’ amèneront simplement à trouver le relâchement qui me permettra de …durer un peu plus !!
    merci pour Jean Meyer,j’ avait trouvé quelques contradictions au niveau ouverture de hanches ou pas ,ce que vous avez la gentillesse de laisser suggérer !Mais l’ ensemble me semble de toutes façons hors de portée de mes compétences et aurait tendance à chambouler mon peu d’ acquis !!
    je me garderai bien de critiquer vos vidéos si ce n’ est vous préciser mes incompréhensions !
    Sportivement
    Daniel

  3. cher monsieur
    J’ ai découvert votre implication par hasard sur You tube !Mon champ préféré d’ investigation !
    Trop vieux pour espérer progresser en ayant débuté à 55 ans, laissé trop longtemps dans l’ ignorance et la découverte des ressentis,i, je cherche l’ efficacité au moindre cout physique ! mais Est-ce possible ? relâchement c’ est difficile !
    En attendant vous m’ avez fait découvrir cette technique de l ‘ inclinaison cheville, appui languette? est- ce elle qui donne le positionnement sur le ski? , le positionnement des pieds en virage ,la prise de carre venant des pieds ,si j’ ai bien compris ,alors que je pensait que c’ était le genoux qui commandait ? tout ceci devenant plus inaccessible ,quand la pente augmente !!
    Mais comment être sûr de ne pas se retrouver trop assis, où je lis que c’ est aux détriments de l’ indépendance de jambes!?
    Il est dommage que je ne vous ai découvert plus tôt ,j’ ai maintenant 73 ans plus que tassés !
    Je suis sûr qu ‘à l ‘instar de ce qui semble se faire à l’ étranger, notamment au Canada, en admirant JF Beaulieu , que vous êtes dans le bon créneau, à contrario de l’ ESF ,à l’ âge de pierre au niveau enseignement ! Mais tant de questions me viennent à l’ esprit !
    La dernière, en visionnant “plaisir de skier” , j’ ai découvert la technique “Jean Mayer” doit-on essayer de s’ en inspirer?
    Cordialement et sportivement, en vous souhaitant le succès
    RUFFIN Daniel retraité
    ps envisagez-vous des formules de cours vidéo de technique du ski vendues en DVD ?

    1. Bonjour Daniel et merci pour votre message ainsi que vos compliments !
      Il n’est jamais trop tard. En effet, vous avez bien compris l’implication de la flexion de cheville de référence.
      Toutefois une nuance : je préfère le contact languette plutôt que l’appui, car derrière le mot “appui” il y a souvent le fait d’en faire plus que d’être en contact, le contact étant largement suffisant. Bien entendu qu’avant de parler de contact ou d’appui il faut que la flexion de cheville de référence soit respectée et bien comprendre que nous ne devons pas tordre du plastique pour y arriver 🙂
      Donc oui cela participe grandement à la position sur le ski car c’est l’association flexion cheville, genou, hanche qui donne la position de base du skieur. Celle-ci est dynamiquement équilibrée et centrée, donc moins d’efforts 😉
      Effectivement, le genou qui se déplace vers l’intérieur est en fait la rotation du tibia quand le pied entre en pronation. Ce mouvement est une conséquence et non un mouvement de prise de carre. Et quand la pente augmente, les flexions augmentent 🙂
      Concernant la vidéo de Meyer, Je l’ai visionné plusieurs fois et je la trouve riche d’enseignements à la fois sur point de vue du raisonnement que sur les conseils techniques.
      J’avoue que quelques fois j’ai du mal à suivre (divergence entre ce qui est dit et démontré) mais ça n’est pas toujours évident !
      D’autres point sur lesquels je ne suis pas convaincu mais en bon septique j’avais déjà essayé et ça n’a pas été concluant pour moi, ce qui ne veut pas dire que ça ne marche pas ou qu’il ne faut pas le faire.
      Encore une fois le seul juge c’est vous, quand vous vous regarderez en vidéo et votre capacité à skier toutes neiges, toutes pistes, tous virages avec plaisir et maîtrise 😉
      A propos de formules de cours en vidéo : OUI nous sommes au coeur d’un projet qui sortira normalement fin janvier 2017 et qui proposera un programme unique pour les skieurs en quête de progression et de perfectionnement.
      Je vous partagerai bientôt le programme pour vous demander votre avis car je veux que ce projet soit aussi le votre dans le sens ou il a été conçu pour les skieurs qui nous suivent sur internet 🙂
      A bientôt daniel
      Morgan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.