[Vidéo] – Pourquoi la PRÉPARATION PHYSIQUE SKI est-elle si importante ?

Salut à tous,

dans cette vidéo je vous parle de l’importance de la préparation physique ski pour mieux préparer votre corps et profiter de toutes vos séances de ski.

Pourquoi la PRÉPARATION PHYSIQUE SKI est-elle si importante ?

 


Cliquez ici pour voire la transcription de la vidéo

Salut les amis! Pourquoi la préparation physique, corporelle et psychologique pou le ski est si importante ? J’ai envie de vous partager ça parce que je reviens de ma séance de course à pied ou running en forêt et on a le temps de réfléchir pendant 40 minutes et donc ces derniers jours on a repris la saison de ski nous, à Masella, en Espagne. C’est à côté de là ou on vit, on est dans les Pyrénées, à Bolquère, à côté de Font Romeu, et on a repris la saison de ski et ceux qui nous suivent sur les réseaux sociaux vous savez très bien que moi j’ai commencé la préparation physique et commencé la course à pied, je le détestais mais maintenant j’avoue que j’ai du mal a m’en passer. J’ai commencé cela pendant le mois d’aout donc pendant trois mois, tous les jours je faisais entre cinq et dix kilomètres, ça dépendait des sorties. Donc je faisais ça, je faisais de la montée de piste, descente de piste. Ce qui est important pour ça c’es que quand on monte on fait un effort musculaire particulier à la montée, on pousse sur les cuisses. Je ne vais pas employer des termes trop techniques parce qu’on s’en fout un petit peu, donc on pousse avec nos cuisses vers le haut et quand on descend on doit résister, on doit se retenir avec la jambe. Et je le partage souvent mais en fait, le fait de résister avec la jambe, c’est précisément le mouvement qu’on fait en ski, puisqu’on résiste plutôt qu’on pousse sur les jambes.

Donc, en fait, cette préparation n’était pas très compliquée au final, il n’y a pas besoin de faire des préparations de champion du monde. C’était du cardio : du footing, pour ceux qui font déjà un sport, collectif ou natation ou autre, ça vous fait travailler le cardio. Aussi, ça c’était la partie cardio, la partie on va dire musculaire, renforcement musculaire, la préparation à l’effort c’était ce monter et descendre, et puis une tout petite série d’exercices qui font travailler spécifiquement les muscles. Toujours pareil : cuisses, abdominaux, le gainage, etcétéra. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais cette préparation est très spécifique au ski, assez simple et elle permet vraiment de préparer le corps aux efforts qu’on va faire en ski. Alors, pourquoi ? Écoutez, pour nous c’est assez simple et je voulais vraiment vous partager ça parce que je sais que, généralement vous êtes, vous allez skier, je fais vraiment une grosse généralité, je n’ai pas fait les chiffres, je n’ai pas fait les calcules et les statistiques parce que ce n’est pas mon truc mais on pourrait considérer que, du moins moi quand je vous écoute m’écrire par mail, enfin quand je vois vos messages, allez, entre 2 et 15-20 jours de ski par an en grosse moyenne, et ça serait quand-même super dommage d’arriver en station de ski, faire du ski, qui est un sport quand-même exigent physiquement, et d’arriver et passer le premier jour à retrouver des sensations et puis faire le sport, reprendre le sport à ce moment-là, on va gâcher des journées de ski à la fois parce que le corps va être un petit peu brutalisé si on ne s’est pas préparés, et puis à récupérer. Donc voilà la première raison pour laquelle c’est hyper important de se préparer, allez, au moins un mois à un mois et demi avant, de manière à profiter dès la première journée de votre sport, le ski. Donc, étant donné qu’il n’est pas accessible comme ça, vous ne vivez pas tous en station de ski et ça j’en suis bien conscient, je vais vous dire une chose : même nous, qui vivons en station de ski, on se prépare tranquillement, moi je me prépare mais en même temps j’adore faire du sport donc je fais mon sport, c’est ma façon de vivre, je fais mon sport mais en même temps ça me prépare. Enfin, je dis que c’est ma façon de vivre mais pendant un bon moment je ne pouvais pas trop faire du sport. J’avais un métier physique donc ça compensait un peu. Mais bon, vous qui peut-être êtes sportifs, très bien, si vous ne l’êtes pas ça va être important quand-même d’aller faire ça. Je voulais insister vraiment là-dessus parce que, je vous donne un exemple : on a repris la saison de manière assez forte nous mardi. Mardi on était à Masella, en Espagne, vous avez dû voire une vidéo qui est passé ou on a fait des tests de chaussures de ski, on a repris la saison, on a repris notre saison de ski, on va dire, officiellement notre première journée dans les Pyrénées, à la même intensité, à la même fréquence, mêmes amplitudes, au même niveau de ski que le dernier jour qu’on a fait aussi à Masella l’année dernière, c’était fin avril. Et alors ça, je vais vous dire que ça c’est vraiment, vraiment génial de pouvoir arriver, avoir le corps qui fonctionne instantanément. Oui, on a un peu de courbatures parce qu’on y est vraiment allés fort quand-même, mais bon pas aux jambes, nulle part, un peu en bas du dos, les lombaires c’est vrai que c’est un muscle que je n’ai pas trop travaillé, mais franchement c’est parfait. Récupération hyper rapide, ça veut dire qu’on a pu profiter de notre première journée. Je vais vous donner un ordre d’idée : il y avait une piste ouverte qui faisait 550 mètres de dénivelé, donc on a du la faire dix ou douze fois d’affilé pendant 4 heures et demie, en s’arrêtant, en discutant, en travaillant des choses, etcétéra, mais à une grosse intensité. Et finir une journée comme ça, je ne vous dis pas qu’on n’était pas fatigués,  on était un peu vidés mais le lendemain on avait récupéré, donc commencer la première journée de ski comme ça, je me suis dit tiens, là il y a quelque chose, il faut que je vous le partage absolument parce que ça serait quand-même vachement dommage de ne pas pouvoir aller à une bonne intensité pour vous faire plaisir, ou de la gâcher parce que vous allez le lendemain être fatigués, etcetera. Donc pour ceux qui skient de deux à une semaine de ski par an, ou une semaine, préparez vous, préparez vous : cardio, renforcement musculaire et ça sera parfait.

Donc voilà, je voulais vous partager ça et puis, comme vous le savez on va continuer dans cette saison à faire plein de vidéos, donc je pense que je vous ferai des petites vidéos en direct pour vous partager des points qui me paraissent, moi, hyper importants pour vous de manière à ce que vous ayez une expérience la plus, la plus géniale possible. Ça s’adresse à tous les niveaux de skieur, je veux dire, peu importe la pratique, que vous faites du freestyle, du freeride, avec de gros skis, de petits skis, peu importe, en fait. C’est valable pour tout le monde, et souvent, souvent on passe à côté. Il y aussi un paramètre, c’est que moi j’ai 42 ans, alors peut-être que si vous avez 20 ans ou 25 ans ou plus jeunes, peu importe, vous avez un taux de récupération important, vous êtes déjà sportif, bref vous avez un corps qui fonctionne différemment. Alors peut-être que vous le sentez moins mais bon, pour les plus jeunes qui ne le sentent pas, ce n’est pas parce que vous ne le sentez pas que ça ne vous impacte pas donc autant le préserver parce que je vous garantis que pouvoir skier à 40 ou 50 ou 60 ou 70 ans avec cette intensité-là sans douleurs musculaires, sans douleurs articulaires… Je pense surtout à ceux qui ont des douleurs articulaires, c’est peut-être aussi parce que plus jeunes on ne faisait pas trop, on ne se préoccupait pas trop de ça donc voilà. Se préparer physiquement un mois à un mois et demi avant la saison, ça ne demande pas des heures et des heures d’entrainement : un footing, 30 minutes, 30 minutes de cardio deux fois par semaine et puis un petit peu d’exercices spécifiques ça le fait très bien. Surtout les cuisses, j’insiste bien, les cuisses. Je vous laisserai aller chercher sur internet ce que c’est les exercices en pliométrie au niveau des cuisses : des squats sur une jambe normal ou en sautant, parce que le fait de sauter en fait on va pousser sur la jambe mais aussi on va devoir se retenir quand on redescend, donc tous ces exercices-là spécifique sont hyper importants, le gainage… Bref, je vous laisse regarder aussi sur internet. On a aussi sur YouTube une vidéo sur quelques exercices tranquilles pour se préparer en ski ; dans notre programme en ligne, dans notre programme « Devenez un meilleur skieur » on va vraiment en profondeur sur les exercices spécifiques qui permettent de bien se préparer en ski pour ceux qui veulent aller plus loin.

Et je voulais partager un truc aussi, c’est que dans le programme « Devenez un meilleur skieur » on a Claude qui a, salut Claude, si tu regardes la vidéo, Claude qui a, ah, il va râler si je ne dis pas le bon âge, 76 ans je crois bien, oui, qui moi m’inspire beaucoup, m’impressionne parce qu’il se prépare physiquement pour ces semaines de, il vient en stage avec nous au mois de décembre et il se prépare physiquement. Et je pense que Claude a vraiment tout compris parce que, bien qu’il ait un certain âge, 76 ans, il était déjà venu en stage avec nous l’année dernière, il a une motivation qui est vraiment impressionnante et il se prépare physiquement et je vous assure qu’on l’a eu en stage avec nous, c’est impressionnant de voir la condition physique qu’il a. Moi je vous garantis que s’il ne se préparait pas physiquement ça serait impossible pour lui de suivre, de faire cinq jours de ski sans péter, exploser au bout du deuxième jour. Donc ça, je trouve ça remarquable, c’est un grand exemple à suivre. Ce n’est pas le seul, il y en a énormément qui à des âges de 70, 80, 90 ans skient encore. Alors, comme nous on est des passionnés on trouve ça génial parce que, je vais vous faire une confidence, de savoir que, je vous parle de mon cas à 42 ans, de savoir qu’il y a un potentiel de pouvoir skier, se faire plaisir peut-être d’autant encore, ça c’est vraiment, vraiment super jouissif, parce que le phénomène d’avoir la saison de ski pendant 4-5 mois, après on ne peut plus skier, la saison redémarre, ça y est, on va reprendre les skis. Ce cycle entre guillemets ou on est un peu privés de ski pendant un certain temps, et puis on revient et de pouvoir pratiquer ça dans ces conditions, ça c’est vraiment, vraiment génial, et puis évidemment le cap après : plus on est en forme, plus on progresse, plus on se fait plaisir, plus on peut découvrir toutes les pratiques de ski, aller faire un peu de freeride, de bord de piste, de neige fraîche. Et ça c’est vraiment, vraiment, vraiment le kiff, c’est vraiment ce qu’on a envie de partager et de vivre, et de partager avec vous.

Donc voilà, c’était une vidéo faite comme ça, sur le pousse. D’autres vidéos vont arriver sur la chaine YouTube, sur le Facebook, on va continuer notre série « optimiser les pistes », on va aussi faire une série avec des mouvements, sans les mouvements pour bien vous faire toucher du doigt quel mouvement entraîne quelle conséquence en ski. On va tester ça, on va voir si ça vous plaît, vous nous direz si ça vous plaît, et on a plein d’idées encore donc voilà. Écoutez, je vous dis à très vite pour une prochaine vidéo. Ciao !


  •  
    50
    Partages
  • 50
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.