TRANSFERT D’ENERGIE EN SKI : Voulons-nous vraiment ça ?

TRANSFERT D’ENERGIE EN SKI : Voulons-nous vraiment ça ?

Note : cet article est une traduction de l’article Energy transfert : do we really want this ? de David MacPhail. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Quand on parle de chaussures de ski, l’expression à la mode dans l’industrie est : “transfert d’énergie”. Selon les experts, meilleure est la chaussure,  plus d’énergie elle transfèrera en concluant que le transfert d’énergie est à la fois souhaitable et bénéfique. Mais est-ce que c’est ça ? et qu’est-ce qu’on entend par transfert d’énergie ? On ne sait pas ce qu’est le but du transfert d’énergie ou quel est le rapport avec le contrôle effectif d’un ski. Pour autant que je sache, personne n’a proposé une explication. Et pourtant, il est toujours indiqué comme l’objectif principal d’une chaussure de ski. De plus, il semble que les experts s’accordent à dire que les fonctionnalités du pied sont meilleures quand les articulations sont immobilisées dans la chaussure. Cela doit certainement servir à maximiser le transfert d’énergie.

DEFINITIONS :

  • Energie – L’énergie est, en science physique, une mesure de la capacité d’un système à modifier un état, à produire un travail entraînant un mouvement, un rayonnement électromagnétique ou de la chaleur
  • Transfert – Action de déplacer quelque chose ou quelqu’un à un autre endroit.

Il résulte de ces définitions que l’énergie est une capacité générale à produire un travail sans aucune mesure ou contrôle particulier sur le processus. Par conséquent, le transfert d’énergie est l’acte de déplacer l’énergie d’un endroit à un autre.

Selon les experts, Si le transfert de l’énergie est la fonction première de la chaussure de ski , alors la chaussure agira de manière à transférer l’énergie du skieur vers la surface de la neige. Conformément aux troisième loi de Newton, la neige transfèrera en retour une quantité égale et opposée d’énergie à la chaussure. Où va cette énergie ? Plus haut dans le corps.

Transfert d'energie 2- labo du skieur

Ce qui suit est un extrait d’une lettre de soutien de G.Robert Colborne à ma candidature pour la Médaille d’or en sciences et ingénierie appliquées aux Awards de sciences et d’ingénierie de la Colombie Britannique. Le champs d’expertise du Dr Colborne  est : les membres inférieurs de l’être humain et, en particulier, quantifier les moments de forces mécaniques (torsions) autour des articulations des membres inférieurs, et la puissance mécanique générée ou absorbée par le groupe de muscles croisant ces articulations. Au moment où il a écrit sa lettre, le Dr Colborne était professeur d’anatomie à l’Université de la Saskatchewan, au Canada

“Des analyses récentes sur la sécurité en ski soulignent l’importance de la dissipation (CAD : empêcher le transfert d’énergie) des forces de réaction au sol (CAD, les forces de réaction de la neige) dans les articulations du pied et de la cheville, qui sont multi-axiales et capables d’absorber des charges importantes d’énergie sans subir de blessures. La prochaine articulation proximale (CAD, la plus proche du tronc) est le genou, et cette structure est impliquée trop souvent dans les blessures en ski, où les forces sont transmises (CAD où l’énergie est transférée) par les chaussures en plastique rigide qui limitent les mouvements du pied et de la cheville

  • Dissiper : Disperser ou se disperser: le nuage de fumée se dissipe • (en référence à un sentiment ou une autre chose immatériel) disparaitre ou faire disparaitre

Dr Colborne a poursuivi en déclarant:

“Le concept de M.MacPail permet à la musculature des orteils des membres inférieurs d’absorber ces forces avant qu’elles ne soient dirigées (CAD, transférées) dans les ligaments du genou, protégeant ainsi ces tissus relativement rigides des blessures “.

EN RESUME

En résumé, les membres inférieurs protègent les genoux en dissipant les forces de réaction au sol par l’intermédiaire des articulations du pied et de la cheville. L’objectif déclaré de la chaussure de ski est d’immobiliser les articulations du pied et de la cheville et de transférer l’énergie. Où donc se manifeste l’énergie transférée ? dans l’articulation du genou. Il y a d’autres implications du fait de restreindre le mouvement des articulations du pied et de la cheville dont je vais parler dans de prochains articles.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.