TECHNIQUE DE SKI 2/4 : Mikaela Shiffrin Analysée – Vidéo

Note : cet article est une traduction de l’article SHIFFRIN ANALYSED – THE VIDEO de David MacPhail. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

La courte vidéo ci-dessous montre Mikaela Shiffrin dans 2 virages à gauche différents. La vidéo a été ralentie et divisée en segments afin de montrer les différentes phases du virage.

1ère PARTIE DE LA VIDEO

Dans le premier segment Mikaeal Shiffrin réalise un virage à gauche. Elle établit une base de support dynamiquement équilibrée sur son pied droit et sa jambe droite qui s’étend jusqu’à son bassin. Sa jambe droite est étendue. Le centre de pression (CDP) est sous la plante de son pied. Les forces externes agissants sur Shiffrin tendent à provoquer la rotation (sur l’axe longitudinal) de son ski autour de sa carre intérieure et vers l’intérieur du virage.

Comme je l’expliquais dans mon précédent article BIOMECANIQUE-CHEVILLE-SKI : Qu’est-ce que cette chose appelée Pronation ?

  • Une association couple/torsion à travers l’articulation sous-astragalienne entraîne la rotation de sa jambe extérieure, sur un axe vertical vers l’intérieur du virage, dans un rapport 1:1 avec la force horizontale.
  • Ceci confère une force de torsion horizontale (CAD un moment de force) qui est couplée entre la partie extérieure ou latérale de son talon et la partie intérieure ou médiale de la plante de son pied.
  • De plus, il existe une force agissant sur un vecteur aligné à travers le talon et la plante du pied qui est lui même aligné sur un axe traversant le ski qui trace une ligne droite depuis la partie extérieure du talon du ski et la partie intérieure de l’avant du ski.

Si cela vous semble confus, ne vous inquiétez pas. Je vais vous expliquer cela avec des graphiques et des vidéos dans de prochains articles.

Le Centre de pression ou CDP du pied intérieur (pied gauche) de Shiffrin est situé sous son talon. Parce qu’il est vers la carre intérieure du ski intérieur, le ski de Shiffrin tend à s’aplatir sur la neige; CAD que son pied gauche entre en éversion, cherchant le sol. Cette tendance est contrebalancée par sa jambe intérieure qui est utilisée à travers le bassin comme un levier agissant sur son collier de chaussure afin de contrôler l’angle de prise de carre de son ski intérieur.

DEBUT DU VIRAGE

Pour des raisons qui seront expliquées dans des articles à venir, le virage commence avec la jambe extérieure étendue et la semelle du ski à plat sur la surface de la neige. L’équilibre est un processus ascendant (du bas vers le haut). En ski, établir une base de support dynamiquement équilibrée nécessite un contact tripode, des points de la plante du pied (2 avant et 1 arrière) avec la surface d’appui; CAD la semelle du ski doit être à plat, en contact avec toute la plante et le métatarse du pied (plantigrade) avec la surface de la neige.

equilibre-ski-plante du pied-tripode-labo du skieur

VERS LA FIN DU VIRAGE, AVANT LA TRANSITION

Alors que le virage de Shiffrin approche de sa fin, elle fait une transition pour déplacer son centre de gravité CDG devant et au-dessus de la plante du pied intérieur (pied gauche). Ceci est l’équivalent de faire un pas en avant quand on marche. Pour se préparer à aller vers l’avant, Shiffrin aligne ses hanches, le haut du corps et les bras avec le ski intérieur actuel. Une fois ses hanches élevées et alignées, ses skis doivent continuer d’aller tout droit jusqu’à ce qu’elle ait établi une base de support dynamiquement équilibrée sur son pied gauche.

Comme Shiffrin avance vers l’avant avec ses hanches et étend sa jambe gauche, cette action conduit son ski droit vers l’avant avec ses hanches et quitte le contact avec la neige. Bien qu’il puisse sembler qu’elle se pousse avec son pied droit ceci est une illusion. Malheureusement, la diffusion vidéo change de plan avant que Shiffrin ait terminé l’extension de sa jambe gauche. Ensuite, il y a le même passage avec une séquence d’images fixes.

2ème PARTIE DE LA VIDEO

La deuxième séquence, virage à gauche, montre l’achèvement de la transition de Shiffrin au point où elle est complètement étendue sur sa jambe gauche. Dans l’image fixe son ski est à plat sur la neige et elle a établi une base de support dynamiquement équilibrée. Ceci met en place un mécanisme de verrouillage qui entraîne les forces externes à agir sur Shiffrin pour permettre à son ski de rentrer en rotation vers l’intérieur du virage sur un multiplan. Dans l’instant suivant Shiffrin pivote rapidement ses skis sur sa trajectoire amplifiant ainsi ces forces.

Recherches utilisées pour trouver cet article :Ski Carving Mikaela Shiffrin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.