LE PIED DANS LA CHAUSSURE DE SKI : Le mythe de la pronation et de l’affaissement de la voute plantaire

LE MYTHE DE LA PRONATION et de l’affaissement de la voute plantaire

Note : cet article est une traduction de l’article The myth of pronation and the collapsing arch de David MacPhail. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

la pronation dans la chaussure de ski - labo du skieur

L’HISTOIRE ET LES MYTHES

Si vous avez acheté une paire de chaussures de ski ou l’avez fait modeler par un boot-fitter, il vous a peut-être été dit que vos pieds étaient pronateurs et que cela causait l’affaissement de votre pied et de votre jambe et créait plusieurs problèmes y compris un manque de contrôle et surtout une impossibilité de transférer efficacement l’énergie. Il vous a peut-être également été dit que votre pied fonctionnait mieux en ski quand il est immobilisé, de préférence dans une position neutre, celle qui empêche totalement la pronation.

Tout ce qui précède sont des mythes. Mais plus que ça, c’est simplement faux, et potentiellement dangereux. “La pronation ça n’est pas bon”n’est rien de plus qu’une belle histoire; celle à laquelle la plupart des gens adhèrent tout simplement parce qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’est la pronation. Donc, ils ont tendance à supposer que l’employé du magasin ou le boot-fitter savent réellement de quoi ils parlent.

pronation - labo du skieur

Quand j’ai commencé à modifier chaussures de ski en 1973 dans le but de m’aider dans ma pratique du ski, j’ai adhéré à l’histoire de la pronation après avoir lu un article dans un magazine de course à pied au sujet des blessures que causait la pronation chez les coureurs. L’article laissait entendre que les pieds de l’homme, loin d’être une merveille de technologie, avaient des problèmes comme «la pronation» qui nécessitait des dispositifs tels que les orthèses correctives pour les faire fonctionner correctement. Cela a fait sens pour moi à l’époque, mais seulement parce que je ne savais pas. C’est après avoir cet article dans le magazine de course à pieds que j’ai eu ce que je pensais être une révélation : si des défauts de pied peuvent provoquer une myriade de problèmes en course à pied, imaginez les ravages qu’ils peuvent causer en ski.

Pensant que je tenais quelque chose, ma femme et moi avons fait faire des orthèses personnalisées par un podologue du sport. Après ça, j’ai commencé à faire des semelles personnalisées pour les chaussures de ski. Dans les années 1970, je faisais partie des quelques boot-fitter dans le monde qui faisaient des semelles. Et bien que les retours de la majorité des skieurs pour qui je faisais des semelles personnalisées été extrêmement positifs, il y avait un problème, les semelles ne fonctionnaient pas pour moi.

En fait, les semelles et orthèses me rendaient la pratique du ski plus difficile. Malheureusement, “l’histoire de : la pronation c’est mauvais” a fait son chemin. Et rapidement, les maux de la sur-pronation se sont transformés en une période de fléaux de la pronation. Toute “pronation” était mauvaise et devait être arrêtée ou au moins fortement restreinte.

Comme aimait plaisanter Mark Twain,

« Ce n’est pas ce que vous ne savez pas qui vous pose des problèmes, mais c’est ce que vous savez avec certitude et qui n’est pas vrai « .

UNE ETUDE QUI CONTRE-DIT

Durant les 30 dernières années la plupart du monde savait avec certitude que la pronation était mauvaise. De nos jours, une étude publiée ce mois-ci (Juillet 2013) dans le “Journal britannique de la médecine des sports” (British Journal of Sports Medicine) confirme ce que d’autres et moi même ont soutenu pendant des années, non seulement la pronation n’est pas une prédisposition aux blessures, mais il y a beaucoup moins de blessures chez ceux qui ont les pieds pronateurs.

Lien vers l’article en anglais

Traduction introduction et conclusion de l’article :
Article original :
La pronation du pied n’est pas associée à un risque accru des blessures chez les coureurs débutants qui portent des chaussure dites « neutres » : une étude prospective de groupe sur 1 an.
Publié en ligne Juin 2013
Résumé de l’étude :
Objectif : Etudier si, la distance avant les premières blessures en course à pieds varie selon la posture des pieds des coureurs débutants portant des chaussure dites “neutre”
Concept : Une observation épidémiologique d’étude prospective de groupe durant 1 an
Conclusion :
Les résultats
de la présente étude contredisent la croyance répandue que la pronation modérée du pied est associée à un risque accru des blessures chez les coureurs débutants
en course à pied portant des chaussures de course neutre. Plus de travail est nécessaire pour déterminer si les pieds très pronateurs font face à un risque plus élevé de blessures que les pieds neutres.

CONCLUSION

Loin d’être une mauvaise chose en ski, la pronation est la clé de la mise en place du mécanisme de maintient qui permet aux forces en jeu dans la pratique du ski de travailler pour vous et non contre vous. Alors qu’est-ce la pronation?

Dans des prochains articles, j’expliquerai ce qu’est la pronation est et pourquoi elle est essentielle à une solide technique de ski.


Sources, histoire sur l’étude danoise incluse :
Un mythe populaire sur les blessures en course à pieds – New York Times en Anglais
Il se pourrait que la particularité des chaussures de course à pieds ne réduisent pas les blessures – Health – CBC en Anglais

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :boot fitter ski, bootfitter ski, chaussure ski de fond pied pronation, PRONATION modérée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.