CHAQUE jour de ski est une opportunité



Bonjour,


Ici Morgan, qui reprend (une fois pour toutes !) le contrôle de sa messagerie électronique… (ça va bien de laisser parler les copains, mais pas toute l’année non plus...;-))


Lors de son dernier jour de ski à Hintertux, Elodie a expérimenté plusieurs choses riches en enseignements.

La première, c’est que parfois, une image mentale ou un jeu peuvent libérer les compétences du corps de manière inattendue.


En ce jour 5, j’ai proposé à mes stagiaires de s’imaginer entrain de skier entre deux trottoirs parallèles, et d’essayer de positionner les semelles de leurs skis (le dessous des skis) sur la partie verticale de ces trottoirs (la partie perpendiculaire au sol, donc).


Croyez-moi ou non, cela les a spectaculairement aidés à donner de l’angle à leurs carres, et à effectuer leurs déclenchements de virages au bon moment.


Ce petit jeu a été d’autant plus utile qu’assez rapidement, un gros brouillard est tombé sur le haut de nos montagnes Autrichiennes. C’était le premier (et seul) jour du stage, où le temps n’était plus très favorable.


Loin de nous décourager, nous y avons vu l’opportunité de travailler différemment.


Après avoir intégré cette image des “deux trottoirs”, je les ai regardés skier à travers ce gros brouillard.

...et ils étaient TOUS et TOUTES à un niveau de ski qui correspondait (à peu près) à 80% de leur niveau habituel. 

Plutôt pas mal, non ?


➜ Dans le brouillard, vous êtes obligé de vous fier à vos sensations, et non à votre vue.


Si vous essayez malgré tout de voir à travers le nuage, vous avez de bonnes chances de vous retrouver les fesses dans la neige... assez rapidement.


N’ayant aucun repère, vous perdez rapidement la notion du sens de la pente, et ne percevez ni les dévers ni les bosses

Il s’agit donc de se re-centrer sur soi, de skier beaucoup plus bas (pour faire descendre votre centre de gravité), d’avoir une bonne prise de carres (et donc une bonne projection croisée pour vous équilibrer…) Tout en vous concentrant sur les sensations que vous transmettent vos skis.

Je leur ai donné un deuxième exercice de visualisation, ce jour-là :


Imaginez que votre ventre est une boîte, et qu’il y a à l’intérieur de cette boîte une boule . Sentez cette boule se déplacer, avec votre corps.


Voir l’explication de l’exercice de la boule dans la boîte.


Cet exercice mental permet de rester centré, donc de mieux skier, et d’oublier autant que possible l’inconfort de la situation présente. (Le fait de ne pas y voir grand chose !)


Évidemment, pour skier ainsi sans visibilité, il faut avoir une piste que vous savez parfaitement sécuritaire. Pas juste à côté d’un fossé, donc.


L’exercice est extrêmement formateur.


Dans ce stage en particulier, le jour 5 aura été celui de l’adaptation : les techniques qui ont été intégrées en profondeur, peuvent être réutilisées et réadaptées naturellement dans un contexte différent, en l'occurrence une visibilité dégradée.


Pour Elodie et mes stagiaires du jour, la dernière piste a été un moment de libération tout à fait jubilatoire. Après avoir été dans le flou pendant un bon bout de temps, nous avons vu le brouillard se lever.


A ce moment-là, les compétences acquises au cours de la semaine et soulagement de voir disparaître la contrainte du brouillard, ont fusionné en un moment de pur plaisir, une piste rouge que nous avons descendue à bon rythme...


Au Labo du Skieur, nous faisons tout notre possible pour supprimer les contraintes qui vous empêchent de skier (chaussures et skis inadaptés, notamment).

Mais à certaines occasions, les contraintes, et notamment les contraintes météo, vous (et nous) enseignent comment prendre confiance en vos capacités d’adaptation. Elles permettent d’apprécier d’autant plus les moments de liberté (et le soleil) lorsqu’ils reviennent.


De la même manière que nous aimons vous encourager à « optimiser les pistes », en utilisant chaque morceau de piste ou de chemin pour travailler votre ski…


Je vous encourage à optimiser vos jours de skis. Ils sont rares et précieux, et plus encore depuis le mois de mars de cette année.


Alors lorsque la météo ne semble pas amicale, faites-en une alliée malgré tout ! 


Belle journée à vous,


Morgan



PS : Pour vous aider à optimiser chaque jour passé sur les pistes, nous avons créé les programmes progression. Ils sont 100% en ligne vous permettent de travailler toute l’année les concepts et mouvements du ski, pour être parfaitement prêts à en profiter, lorsque vous arrivez sur les pistes. 

© 2020 Tous droits réservés •  MA-PRODUCTIONS - Le Labo du skieur

Contact | Mentions légales | Conditions générales d'utilisation