BOOT-FITTING : L’histoire d’une invention 3/3

Note : cet article est une traduction de l’article Putting the boot to the Europeans – Part 3 : a new direction de David MacPhail. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

En attendant que Poborski revienne à Whistler en Juin pour que je puisse lui assembler plusieurs paires de chaussures de course pour la saison 1980-1981 de Coupe du Monde, je passais beaucoup de temps à penser à comment je pourrais adapter le pied d’une manière différente de la méthode conventionnelle qui consistait au soutien la cheville avec des rembourrages en mousse interposés entre la cheville et les parois intérieures de la coque et en bloquant les bords de l’avant-pied.

Après avoir découvert que la partie avant de la languette (au dessus de l’avant pied) appliquait peu ou pas de pression sur le cou-de-pied de la plupart des skieurs je tentais de trouver un moyen pour rembourrer la languette de manière à combler le fossé entre le cou-de-pied et la partie avant de la coque.

LES DEFIS DU REMBOURRAGE DU CHAUSSON

Il y avait trois défis dans le fait de tenter de rembourrer la languette d’un chausson standard afin de charger du coup de pied après avoir fermé la coque. La nature rigide du plastique et l’impossibilité de trop ouvrir l’endroit de chevauchement des côtés de la coque exigent que la gorge de la chaussure où le collier relie la coque soit «généreuse».

Par «généreuse» je veux dire que le coup de pied doit être beaucoup plus élevé que la hauteur du cou-de-pied du skieur moyen, afin d’en faciliter l’entrée. En outre, le point où l’avant-pied de la coque remonte dans le collier doit être beaucoup plus en avant comparativement à une chaussure de ville.

Mais le plus grand défi est que le contour et la forme de la languette d’une chaussure ressemble peu à la forme asymétrique du cou-de-pied humain.

Dans ce qui s’est avéré être une autre expérience désastreuse avec Dave Murray, J’avais utilisé des feuilles de mousse thermo formable de 2 mm d’épaisseur pour fabriquer une languette personnalisée qui a été inséré dans le corps de la languette à la place de la mousse de la celle d’origine.

La languette a été lamellée à partir d’un nombre de couches de mousse thermo chauffées et modelées à l’avant-pied et au tibia de Dave avec chaque couche liée à la couche du dessous. L’assemblage final a été façonné pour refléter la forme intérieure de la coque. L’ajustement du produit final était parfait. Mais Dave avait déclaré que les languettes rendaient le flex de ses Langes si raide qu’il pouvait à peine skier.

DECOUVERTE SUR L’ARTICULATION DE LA CHEVILLE

D’abord, j’ai été perplexe. Ce qui est arrivé était totalement inattendu. Après des recherches sur la biomécanique de l’articulation tibio-tarsienne (communément dénommé l’articulation de la cheville) J’ai découvert pourquoi la languette avait rendu les chaussures de Dave si raides.

L’articulation de la cheville est une charnière glissante, pas une charnière fixe comme celle des portes. Les implications d’une charnière glissante sur la cheville sont que lorsque la cheville entre en dorsi-flexion (le tibia se déplace vers les orteils) un point de référence situé sur le tibia se rapproche vers un point de référence sur le haut du pied.

Lorsque cela arrive, le centre de force du tibia pressant contre le collier de la chaussure chute brutalement en bas du tibia. L’effet est comme si quelqu’un vous taclait les pieds. Pas terrible.

Une fois que j’avais compris ce qui se passait, j’ai décidé d’essayer de faire une languette pour les chaussures de Podborski qui avait 2 parties, une partie pour le tibia et une autre pour l’avant-pied. Les 2 parties auraient un écart entre elles et seraient réunies avec un lien flexible. J’espérais que cela permettrait à ces 2 parties de se déplacer l’une vers l’autre sans provoquer le déplacement du centre de force vers le bas. Maintenant, tout ce que je devais faire était de comprendre comment faire la nouvelle languette sur mesure.

…… à suivre.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.