BOOT-FITTING : La connection avec Lange-USA

Note : cet article est une traduction de l’article “THE LANGE USA CONNECTION” de David MacPhail. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

BOOT-FITTING POUR DAVE MURAY

Quand j’ai commencé à travailler sur les chaussures de Dave Murray en 1977, je ne favorisais pas de marque en particulier. “Mur” skiait avec des Lange même si Lange ne faisait pas partie des fournisseurs officiels de l’équipe nationale de ski. c’était une situation intéressante.

Le Crazy Canucks “les kamikazes “ (Dave Irwin, Dave Murray, Steve Podborski, Jim Hunter, and Ken Read) retenaient l’attention du monde entier. “Mur” disait qu’il ne pouvait pas skier dans d’autres chaussures. Donc, il skiait avec des Lange et puis voilà. Du plus loin que je me rappele, à l’époque, il y avait peut-être 4 marques de chaussure. Quand un coureur rentrait en équipe nationale, on lui attribuait une marque de chaussure de l’un des fournisseurs officiels. Cela n’a pas fonctionné pour tous les coureurs. Si un coureur finissait avec une marque avec laquelle il ne pouvait pas skier, sa carrière pouvait littéralement s’effondrer. Parfois, ça arrivait. Mais comme le dit le dicton, “c’est la compétition!”

Lange USA avait un programme de compétition solide avec un technicien du nom de Alan Trimble. Même si il était affecté aux coureurs américains, Trimble était le technicien “Lange” pour “Mur” et quelques autres Canadiens. Comme je fréquentais “Mur”, il me donnait des boites de pièces de l’usine Lange en Italie. Lorsque Lange USA a découvert mon existence, ils ont commencé à m’envoyer tout ce dont j’avais besoin par courrier. La situation avec Lange en Amérique du Nord semblait être unique sur le circuit de la Coupe du Monde. Par exemple, dans les termes, il était interdit pour l’équipe italienne d’avoir toutes les modifications apportées à leurs chaussures. Ils les sortaient de la boite et allaient skier. Vraisemblablement, d’autres nations alpines avaient un arrangement similaire.

UN PAIRE SUR MESURE POUR CHAQUE COUREUR

Dès que j’ai compris comment construire une paire de chaussure de course Lange à partir de pièces, j’ai pu fabriquer des modèles pour chaque coureur. Chaque paire de chaussures était différente. Alors même qu’elles paraissaient identiques à celles vendues en magasin, elles étaient différentes dans leurs réglages en matière de canting (inclinaison latérale du collier) et d’inclinaison avant du collier.

Elles étaient également élargies au niveau de l’avant-pied et les chaussons été vidés du rembourrage. J’avais un stock de chausson. Donc, j’avais l’habitude d’utiliser un chausson d’une taille plus grande que la taille de la coque. Les prototypes de chaussures de ski sont fabriqués à partir de la forme de la taille 9, homme des américains, puis mis à l’échelle vers le haut ou vers le bas. Donc une taille 5 femme est une mise à l’échelle vers le bas d’une chaussure de taille 9 homme. (Oui, c’est vraiment un monde d’homme, du moins chez les skieuses).

Les colliers étaient inclinés vers l’extérieur d’environ 3 degrés. Étant donné que l’angle du spoiler (partie arrière du collier) été fixe, la montant d’inclinaison vers l’avant représenté par l’angle de flexion de l’articulation de la cheville était déterminée par la surface en coupe transversale du muscle du mollet. A moins que les skieuses aient un corps d’homme, les chaussures disponibles étaient presque in-skiables. Si vous aviez de petits pieds (comme de nombreuses skieuses) vous étiez vraiment en difficulté.

DEBLOQUER LE SKIEUR : LIBERER SON POTENTIEL

Essayer de mettre en place des chaussures pour les coureurs femme avec des petits pieds était un véritable défi. ça pouvait prendre jusqu’à 15 à 20 heures. Mais quand j’y arrivais les skieuses avec qui je travaillais avaient un énorme avantage sur leurs concurrentes. Je ne leur donnais rien qu’elles ne possédaient déjà. Je leur permettais juste d’utiliser leur potentiel. En matière de chaussures de ski, le ski de compétition est un terrain de jeu inégal, même aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.