[vidéo] Transition et début du virage en ski – Entraînement

Salut les skieurs!

On a déjà très envie de neige et de ski, donc on commence à préparer la saison prochaine!

Cette fois-ci on veut vous donner quelques conseils et astuces pour vous entrainer sur la transition et le début du virage en ski.

Bon visionnage! -Morgan


Transcription de l'audio de la vidéo

Salut les skieurs !

Ce qui va suivre c’est le partage des points de progression d’un entrainement que j’ai fait avec mon pote Mike, moniteur de ski et entraineur. On n’avait pas prévu du tout de faire de vidéo et on s’est retrouvés à skier, station de ski des Angles, tous les deux, entre potes, juste pour kiffer, et il a ressorti sa caméra, il m’a filmé, et puis en remontant sur le télésiège en regardant la vidéo il m’a dit, ça serait cool que tu améliores ça pour passer encore un cran au-dessus, et j’ai trouvé que ça faisait sens, puisque j’aime bien incarner ce que j’explique sur la chaine YouTube, le site internet, bref, tout ce qu’on fait au Labo du Skieur a pour vocation d’aider un maximum de skieurs possibles et de devenir un meilleur skieur. Donc je me suis dit, allez, on incarne ce qu’on propose. Donc, désolé d’avance pour le son parce qu’il y avait un petit peu de vent, mais ça va, tout est compréhensible. On vous partage un point, on est sur des virages carving moyens-longs, sur piste bleue-rouge, ça concerne la transition du virage et juste avant la transition, et la gestion de la jambe extérieure. Vous allez voir, c’est intéressant. C’est valable en carving mais c’est valable aussi en virages dérapes, donc vous pourrez transposer ce qu’on dit. C’est peut-être moins flagrant, moins fort, moins ressenti, mais la gestion de ça se fait quand-même pareil en virages dérapés. Donc voilà, je vous laisse avec Mike, je le filme un petit peu avant qu’il s’arrête et qu’il nous explique ce qu’il en retourne, et ensuite je vais incorporer ça dans mon ski et puis pareil, il a filmé pour qu’on puisse voire la différence. Effectivement, ça apporte beaucoup plus de souplesse, de fluidité dans les virages, on est un peu plus relâchés, on laisse travailler le ski plutôt que de forcer sur le ski. Je ne vous en dis pas plus. Bonne fin de vidéo. Ciao !

Ça s’était une piste classée rouge dans les Pyrénées, donc verte des Alpes. Avec une super neige, la neige est top, bien accrocheuse, très bonne qualité. On était sur les entrées de virage, entrée de courbe en carving, entrée de virage en dérapage, peu importe. En fait tout se passe à l’entrée du virage, quasiment tout. Tu vas nous en parler.

Ce qui est important de savoir, c’est de pouvoir donner de l’efficacité au ski de travailler tout seul. Si tout au long de la courbe je suis en poussée sur ma jambe, avec ma jambe plus ou moins tendue et tout ça jusqu’à la fin de ma courbe, je ne vais pas pouvoir laisser le ski vivre et laisser le ski travailler et me donner son énergie. Ce qu’il faut c’est rentrer efficacement dans l’entrée du virage. Tout le premier tiers de courbe c’est la période ou on recherche l’efficacité maximale de la pression.

Alors, quand tu parles d’efficacité, pour les novices, les mots derrière efficacité c’est quoi ? Prise de quart, position de base du skieur, flexion, etcetera. Dans l’altitude de base on va venir chercher une flexion progressive pour venir empiler se segments, venir mettre la pression, pied extérieur. Donc la ça serait comme ça si je fais ma courbe là-bas. Donc je cherche à venir bien mettre la pression jusqu’au moment ou je me retrouve dans l’axe de la pente pour commencer le relâchement, donc plus de flexion de la jambe, plus de, pour le relâchement on laisse, voilà, revenir naturellement le bas du corps sous le bassin, ce qui va donner l’information au ski de, vas-y, tu peux travailler tout seul. Et là le ski a emmagasiné son énergie sur l’entrée de courbe, donc il vous restitue son énergie sur la fin de courbe. Et naturellement les skis vont aller se placer sur l’autre cote, ou il faut, tout seuls.

Et donc, on résume, on a quoi, position qui est importante, bien centrée, position avec les flexions de cheville, genou, hanche et venir se mettre sur ce pied extérieur. Venir charger le pied extérieur. Charger, on en parlait au télésiège, ce n’est pas pousser dessus, c’est s’équilibrer, venir chercher une pression. Alors, tout dépend de la neige, tout dépend du type de neige, de la vitesse, le type de ski… C’est sûr qu’on peut avoir une poussée ou un appui en flexion qui va amener la même dynamique sur le ski.

Morgan a bien, bien, bien, bien assimilé la chose. Je vais le filmer sur la seconde partie de la piste, où il a déjà fait de belles courbes avec beaucoup de dynamisme, beaucoup de relâchement et une accélération au niveau des skis vraiment sympathique.

Cool ! Allez, on y va, merci Mike.

Ce dont on est en train de parler, je vais vous faire voire au ralenti. Voilà, pendant le virage ici on est sur la ligne de pente, on arrive vers la fin du virage, la jambe gauche est plus tendue que la jambe droite, on le voit bien, et à partir de maintenant, on est en train de s’approcher, là, on est à la fin du virage donc on est en train de s’approcher à partir de ce dont parler Mike, la ligne de pente, là on commence à avoir l’intention de vouloir fléchir la jambe extérieure, la jambe gauche, qui se fléchit à partir de là, qui va venir rejoindre la jambe droite qui, elle, est fléchie aussi. Voilà, à côté, là on voit bien, les deux sont fléchies et à partir de là on bascule le pied gauche sans mettre le poids dessus, évidemment, mais ça on en parle dans d’autres vidéos. Puis on bascule donc on voit bien que le ski a commencé à prendre de l’angle ici très tôt, donc le ski intérieur a pris de l’angle très tôt donc le ski intérieur, pas celui sur lequel on va s’appuyer. Par contre, ça ne veut pas dire qu’on fait rien avec. Là il vient prendre de l’angle. Mike expliquait que le ski passe de l’autre côté tout seul, l’autre côté, ils étaient ici et ils vont venir par ici, voilà. Là les jambes sont fléchies, on bascule les pieds, on va mettre les skis sur les carres, et là on vient chercher la pression, à avoir une pression sur cette jambe à ce niveau-là, donc la jambe va se défléchir, va se tendre, et là on vient chercher la pression. Là c’est très tôt, la maintenant on va un petit peu tendre cette jambe mais c’est très léger, c’est la tendre pour aller chercher une pression, vous voyez, elle ne s’étend pas complètement droite. Voilà, et on voit bien cette jambe gauche, intérieure, qu’elle va se plier. Et à partir de là, ligne de pente, donc là on voit bien qu’il y a la pression ici qui s’exerce. On ne pousse pas, on vient chercher à compresser sous le pied et ensuite pareil, à partir de là on cherche à fléchir cette jambe pour absorber la pression. On le voit, la jambe droite vient se fléchir, transition, très tôt, on commence à basculer ce pied qui est légèrement allégé, et on vient charger, le pied extérieur se tend et on fléchit la jambe gauche. Là on le voit bien, la jambe gauche est plus tendue que la jambe droite, on a l’intention de la fléchir, elle vient retrouver la jambe droite qui était fléchie, ici, et à partir de là je peux vous garantir, dans une position comme ça, avec cette flexion des chevilles, genoux et hanches, on a beaucoup de mobilité au niveau des pieds pour prendre de l’angle très tôt. On est tout légers, il n’y a pas de pression sur la neige à ce moment-là, et là on bascule les pieds et on vient chercher à créer une pression ici sur cette jambe sans pousser mais juste en gardant le contact avec la neige. On le voit là, la pression commence à s’exercer, le ski extérieur est beaucoup plus centre que le ski intérieur, ce qui nous montre qu’il y a une pression plus importante, évidemment. Et voilà, on recommence.  Voilà, là on voit bien.

Evidemment, pour avoir cette action à ce moment-là et de voir le résultat ici de la jambe qui se fléchit, dès qu’on sent la pression ici on est déjà dans l’intention, au niveau de l’intention pour commencer le mouvement là. Evidemment le mouvement va commencer plus tard, là on est au ralenti et chaque image est peut-être un dixième ou un cinquième de seconde, je ne sais pas exactement. Donc on doit penser à avoir l’intention de tout ça un petit peu en anticipation. On rentre très tôt dans le virage, et voilà.

Voilà, tout ce que vous expliquait Mike on a tenté de le reproduire ici. Jouer avec ça, avec ce jeu de relâcher, flexion de la jambe extérieure, pour être très tôt en carres au début du virage. J’aime beaucoup, pour un tronçon comme ça c’est quand-même moins fatiguant, je trouve, que d’être un peu plus long sur l’appui. Et puis les skis, il faut penser qu’en fait moi ce qui m’a fait douter au début, il faut faire confiance, ils vont aller sur le côté, et souvent on garde la jambe tendue pour faire en sorte qu’ils y aient. C’est une erreur, il faut fléchir, ils y vont quand-même pendant que nous on fait autre chose pendant que la gravité nous amène en bas. On pourrait parler de l’inversion, de là à là-bas. On profite de la transition, et pendant le vol, les pieds travaillent tôt !

Voila ! Merci Mike et a plus ! Ciao !


Téléchargez gratuitement le PACK PROGRESSION (PDF + 2 cours en vidéo) :
À quelle adresse email je vous l'envoie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.