L’EQUILIBRE EN SKI 3/4 – Se tenir sur la carre

Note : cet article est une traduction de l’article BALANCE 101.3 – STANDING ON THE EDGE de David MacPhail. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

L’équilibre en ski 3ème partie sur 4

Pour lecteurs déjà familiés avec le vocabulaire et quelques notions spécifiques en ski 😉

Pour avoir un bon équilibre en ski et créer une base de support dynamiquement équilibrée (BDSDE) sur le ski extérieur au virage, les vecteurs de la force Résultante R agissants sur le skieur et le Centre de la pression (CDP) de la force appliquée par le pied doivent être alignés les unes avec les autres et passer par le centre de la tête du premier métatarsien (CAD plante du pied).

Le centre de pression (CDP) sous la plante du pied doit être aligné avec la carre intérieure sous le pied. C’est réellement plus compliqué que cela. Mais une chose à la fois comme dit le proverbe. Le schéma de l’homme de bois ci-dessous montre cet alignement de forces.

equilibre en ski - alignement des forces - labo du skieur 1
L’équilibre en ski

Afin de créer l’alignement montré par l’homme de bois, la jambe active doit se balancer sous le vecteur de la force résultante R et, plus important, la plante du pied doit tourner vers l’extérieur du corps (Eversion) de manière à ce qu’elle soit perpendiculaire aux vecteurs des forces opposées.

En d’autres termes, le pied doit entrer en pronation. La pronation est cette chose même que, à quelques exceptions près, toute une industrie travaille à prévenir et empêcher, tout cela, basé sur la notion erronée que la pronation est en quelque sorte préjudiciable en ski.

2ème configuration d’équilibre

Voici à quoi ressemble le même homme de bois avec les jambes et les pieds alignés en position neutre de sorte que les pieds ne sont ni en pronation ni en supination. Dans cette configuration, il est pratiquement impossible de créer l’alignement des forces nécessaires pour établir une base de support dynamiquement équilibrée (BDSDE).

equilibre en ski - alignement des forces - labo du skieur 2

Même si la jambe devait être balancée sous le corps pour aligner le pied avec la force résultante R, à moins que le pied entre en pronation, la plante du pied ne pourrait pas être alignée de manière à être perpendiculaire au vecteur des forces opposées (venant du sol).

Lorsque l’on parle de cales, il deviendra évident qu’il s’agit de l’alignement avec le plan transversal de la plante du pied et non le plan transversal de la semelle du ski qui est essentiel pour établir une base de support dynamiquement équilibrée (BDSDE).

plans transversal-lateral-sagital-labo du skieur

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :bon equilibre a ski, EQUILIBRE les pieds alignes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.