BOOT-FITTING : Le mythe de l’ajustement parfait de la chaussure de ski

Note : cet article est une traduction de l’article A Cinderella Story : The Myth of the Perfect fit de David MacPhail. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

chaussure mal au pied - laboratoire du skieur

LE SAINT GRAAL : L’AJUSTEMENT PARFAIT

Tout le monde sait que le «Saint Graal», l’ajustement ultime d’une chaussure de ski est atteint lorsque la forme de la chaussure de ski correspond parfaitement à la forme du pied et que le pied est complètement immobilisé. La raison donnée pour immobiliser le pied est que c’est de cette façon qu’il fonctionne le mieux en ski. Nous savons que cela est vrai parce que c’est ce que tout le monde dit depuis des décennies. Alors cela doit être vrai.

LA REALITE

Si c’était vrai, alors ceux qui promeuvent l’idée devraient être en mesure d’expliquer : En quoi immobiliser le pied avec la chaussure de manière parfaite rend meilleure la fonction du pied en ski ? Mais personne ne le peut. Immobiliser les articulations du pied (si même c’était possible sans fusionner les articulations) le rendrait dysfonctionnel. Alors, comment rendre le pied dysfonctionnel peut être meilleur pour le ski ? cela n’est pas possible. Et personne ne peut expliquer, en utilisant des principes scientifiques solides et une connaissance moderne en anatomie fonctionnelle, comment rendre le pied et la jambe dysfonctionnels pourrait servir une cause utile. Voilà la réalité.

NOS PIEDS NE SONT PAS EN BOIS !

Le système humain est un organisme étonnamment complexe et extrêmement sophistiqué. Malgré les apparences, les membres inférieurs humains sont une des structures anatomiques les plus complexes connues. Le complexe du pied et de la cheville humaine est une structure mécanique solide, sophistiqué composé de 208 éléments fonctionnels et 200 000 terminaisons nerveuses avec 28 os, 33 articulations (dont 20 sont activement articulées), et plus d’une centaine de muscles, tendons et ligaments.

gabarit bois chaussure de ski - laboratoire du skieur

 

Il est l’un des organismes les plus dynamiques dans le système humain. Pourtant, l’industrie de la chaussure continue de considérer les pieds dans le paradigme d’une forme solide inanimé comme en témoigne le gabarit de pied en bois qui, aujourd’hui encore, reste le modèle de facto du pied humain. L’ajustement parfait est insaisissable parce qu’il n’existe pas, sauf dans les contes de fées. Il n’est rien de plus qu’une histoire de Cendrillon.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *